Accueil | Boissons de l'effort : mode d'emploi

Boissons de l'effort : mode d'emploi

Pour tous les sportifs, petits et grands, sportifs du dimanche et compétiteurs, une bonne hydratation est indispensable car elle limite le risque de blessures et optimise les performances. Mais doit-on pour autant se ruer sur les ‘boissons de l’effort’ vendues en grande distribution ou est-ce encore un beau coup marketing ?

Qu’est-ce qu’une boisson de l’effort ?

Boissonsdeleffort
Les boissons de l’effort sont des boissons constituées essentiellement d’eau, de glucides (sucres) et de minéraux. Elles sont consommées pendant la période de l’effort sportif (d’où leur nom) pour assurer une bonne hydratation et un apport d’énergie continue. Elles permettent ainsi d’éviter les coups de pompe, les blessures et les contre-performances. Les boissons de l’effort sont donc différentes des boissons d’attente et des boissons de récupération par leur composition et leur rôles physiologiques.

A qui s’adressent-elles ?

Les boissons de l’effort sont indiquées pour les sportifs ayant des entraînement de plus d’1h30. Au-delà de cette durée et dans le cadre d’une activité de haute intensité, une boisson de l’effort peut être consommée. Pour les autres : de l’eau tout simplement !

Comment la consommer ?

Idéalement, je vous recommande de consommer votre boisson de l’effort par petites prises (4 à 5 gorgées par prise) toutes les 15 à 20 minutes.Comptez 500mL à 1L de boisson environ par heure d’entraînement. Enfin, autre petit conseil : ne testez jamais une nouvelle boisson de l’effort le jour de la compétition mais toujours au cours de vos entraînements 🙂

Quelle différence avec les boissons énergisantes ?

La composition des boissons énergisantes (type Redbull) sont complètement différentes et n’ont pas le même impact physiologique. Ainsi les boissons énergisantes contiennent des éléments qui stimulent la fréquence cardiaque et augmente la tension artérielle (un peu comme la caféine du café mais avec un effet maximal). Elles ne sont pas appropriées à la consommation des sportifs et à proscrire pour vos ados (j’en profite pour vous sensibiliser sur ce dernier point : ne donnez jamais de boissons énergisantes aux enfants et adolescents !!!).

Comment bien choisir votre boisson de l’effort ?

Tout d’abord, je le répète, ne jamais tester une nouvelle boisson de l’effort lors de la compétition. Ensuite, il faut lire les étiquettes et choisir une boisson contenant entre 20 et 60g de glucides par litre et 1g de sel par litre.
En cas de doute, n’hésitez pas à apporter les étiquettes de vos boissons à votre diététicienne. Celle-ci pourra vous aider à les décrypter. Elle pourra également établir votre plan d’hydratation personnalisé et calculer les apports nutritionnels optimaux en période d’entraînement, de prise de masse ou de compétition.
Maintenant que vous savez tout sur la boisson de l’effort, sonne séance d’entraînement ! 😉

 

1 Commentaire

  1. Pingback: Astuces anti-courbatures – Nutrivie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code